Race et capitalisme

Collection : « Arguments et mouvements »

Coordinateur : Stella Magliani-Belkacem

Parution : Juin 2012
Pages : 170
Format : 115 x 190
ISBN : 978-2-84950-350-8

7,00 €

Présentation

En France, quand elle n'est pas tout simplement ignorée la question raciale est prise en tenaille.
Il y a d'abord celles et ceux, les plus nombreux à gauche, qui en font une sorte de menace à la prise en compte des classes sociales et de l'exploitation économique. Il y a ensuite celles et ceux qui souvent en réaction aux premiers, soulignent l'importance de traiter la race comme une construction identitaire.
Si l'on reconnaît alors au racisme et aux processus de racialisation la capacité de structurer le monde social, c'est au prix d'une séparation entre les problèmes liés à l'identité ou aux représentations d'une part, et les questions relatives à la domination sociale, au fonctionnement du capitalisme et aux luttes populaires d'autre part.
La volonté qui traverse ce recueil est de donner à voir des points de vue, souvent non francophones, qui ne cèdent ni sur l'autonomie propre de la question raciale en tant que telle, ni sur son imbrication avec les luttes de classe, avec la problématique du droit à la ville ou encore sur les aspects économiques des disparités raciales.
Tout en présentant sous une forme didactique une recherche encore à mener en France, le livre s'efforce aussi d'introduire les premiers jalons d'une réflexion stratégique globale contre le système raciste, qui considère autant les défis posés par l'organisation autonome des non-Blanc-hes que les enjeux d'une alliance avec les couches populaires blanches et leurs organisations.

Commentaires

 Politis, 30 août 2012
«On sait la question raciale ignorée, rejetée ou déniée en France. À gauche, au nom de la prééminence de la lutte des classes, plus généralement, au nom de la construction de l'identité, qui prédominerait à son tour. L'apport de ce petit livre, empli de contributions non francophones extrêmement éclairantes pour les débats hexagonaux, est justement de "ne céder ni sur l'autonomie propre de la question raciale en tant que telle, ni sur son imbrication avec les luttes de classes". À lire d'urgence pour dépasser nos blocages franco-français !»

Témoignage chrétien
La race, un impensé à gauche ?, Marc Endeweld. « C'est la thèse dérangeante de Race et capitalisme, un petit livre collectif percutant. […] L'ouvrage rassemble différentes contributions sur les questions raciales, alors même que “le champ académique français a largement oc­cul­té ces questions”. […] L'ouvrage vise également à dépasser la dé­poli­tisation de la lutte contre les discriminations racistes […]. Les organisations de gauche préfèrent s'opposer d'une manière abstraite au racisme. [Au] nom de “l'unité du prolétariat” (ou de la République), les conséquences objectives et sociales des différences raciales sont, elles aussi, oubliées. Cette opposition entre race et classe relèverait pourtant d'“une concurrence stérile”, selon les auteurs, qui préfèrent décrypter les dynamiques à l'œuvre entre race et capitalisme».

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Dictionnaire des dominations

Dictionnaire des dominations

Collectif Manouchian

15,00 €

Question juive/Question noire

Question juive/Question noire

Léon Trotsky

11,00 €

Race rebelle

Race rebelle

Rafik Chekkat

15,00 €

Frantz Fanon, cinquante ans aprés....une vie, une pensée de révolutionnaire

Frantz Fanon, cinquante ans aprés....une vie, une pensée de révolutionnaire

Collectif

12,00 €