Les sentiers du passé

MOSHE LEWIN DANS L'HISTOIRE

Collection : « Des paroles en actes »

Auteur-e : Moshe Lewin

Parution : Novembre 2015
Pages : 196
Format : 150 x 210
ISBN : 978-2-84950-471-0

15,00 €

Présentation

Moshe Lewin, né à Wilno le 7 novembre 1921, est décédé à Paris le 14 août 2010. Sur sa  tombe, au cimetière Montmartre, une inscription : «La Russie fut sa passion. Il en a fait  son œuvre». Mais avant de devenir un des plus grands historiens de l’Union soviétique, Moshe Lewin a eu une vie tumultueuse et extraordinaire, tragique aussi : «Danser avec  le destin», disait-il. Il passe sa jeunesse à Wilno où il affronte l’antisémitisme conjugué des Polonais et des Lituaniens (toute sa famille sera assassinée par les nazis). Pendant la guerre il est en Union soviétique : successivement kolkhozien, mineur, fondeur, il devient officier de l’Armée rouge et participe au défilé de la Victoire sur la place Rouge. «Une époque de dures souffrances mais aussi une aventure héroïque. Et je savais que si un jour je devais avoir la chance d’écrire l’histoire, ce serait celles des couches populaires. Elles ont une voix. »

 En bas à droite, Moshe Lewin
en uniforme de sous-lieutenant. URSS. 1945 (coll. privée. DR).

Une voix très présente dans les quatre  textes autobiographiques où abondent les  rencontres avec les gens d’en bas. Après la guerre, Moshe Lewin est en Pologne, où il défend les rescapés des camps face aux nationalistes polonais : «Je savais me servir d’une Kalachnikov», aimait-il à rappeler. En 1948 il est, toujours militant, en France, puis en Israël où il adhère au Parti communiste. La guerre du Sinaï en 1956 consacre sa rupture avec Israël. C’est à son retour en France, à quarante ans, qu’il devient historien. Et jusqu’à  sa mort, Moshe Lewin sera un historien présent au monde, attentif à l’histoire qui  se fait.
Au moment de la perestroïka, à Moscou, il est un historien engagé, analysant les enjeux cruciaux du moment («La vague du destin»). Pour lui, l’implosion du système soviétique est le résultat d’un divorce entre un pouvoir fossilisé et une société en plein dynamisme. Toute son œuvre est consacrée à analyser l’histoire de cette société, hors de tous les clichés idéologiques fétichisant le pouvoir.
De renommée internationale, Moshe Lewin est un historien à part, non conforme. Comme l’a écrit un de ses collègues : «L’histoire qu’il écrit est inséparable de sa  vie.»

L’histoire vécue, écrite, pensée.

Commentaires

Denis Paillard, qui coordonne l’ouvrage,  est directeur de recherche au CNRS et  membre du laboratoire de linguistique de  l’Université de Paris 7-Denis Diderot. Il est le traducteur du Siècle soviétique de Moshe Lewin (Fayard, 1987) et d’une partie des  textes de Léon Trotsky parus dans Contre le  fascisme (1922-1940)  (Syllepse, 2015).

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Le dernier combat de Lénine

Le dernier combat de Lénine

Moshe Lewin

16,00 €

Pierre Vilar : une histoire totale, une histoire en construction

Pierre Vilar : une histoire totale, une histoire en construction

Arón Cohen

25,50 €

Dissident dans la révolution

Dissident dans la révolution

Susan Weissman

25,50 €

Russie / URSS / Russie

Russie / URSS / Russie

Moshe Lewin

20,00 €