Travail, critique du travail, émancipation

Collection : « Les Cahiers de Critique Communiste »


Parution : Septembre 2006
Pages : 128
Format : 105 x 165
ISBN : 2-84950-094-1

7,50 €

Présentation

L'urgence, c'est de lutter pour refuser les licenciements, la précarité et le chômage portés par la mondialisation capitaliste et le libéralisme économique. C'est donc de défendre le droit à l'emploi. Pour autant, on ne peut l'économie d'une réflexion plus générale sur le travail, sa réalité actuelle dans un monde dominé par le capital et la «souffrance au travail» que cela suppose. On ne peut faire l'économie d'une réflexion sur le caractère sexué de la division du travail et des politiques néolibérales. Bref, on ne peut faire l'économie d'une critique du travail.
On ne peut pas éviter d'avoir une réflexion plus générale sur la façon dont la défense du droit à l'emploi s'inscrit dans une perspective d'émancipation. Il faut critiquer ceux qui confondent les politiques de restructuration du rapport salarial et la précarisation générale du salariat qui les caractérisent avec l'annonce de la «fin du travail» ouvrant la possibilité d'une libération des individus hors du travail. Toutefois, il ne faut pas oublier que, longtemps, le mouvement ouvrier a valorisé le travail comme cadre de réalisation des individus. Qu'il a trop souvent laissé croire que l'émancipation des individus passait par la seule émancipation du travail.
On ne peut non manquer plus d'avoir une réflexion plus générale sur la perspective dans laquelle doit s'inscrire la défense des droits sociaux que, tout long du siècle dernier, les travailleurs et le mouvement ouvrier ont inscrite dans le statut du salariat.

Ce sont des droits collectifs, socialisés, à l'image du droit égal à la santé qui s'est organisé au travers de la Sécurité sociale. Et ce sont bien des droits des individus en tant que salariés qu'il faut non seulement défendre mais généraliser afin que le salariat cesse d'être synonyme d'une marchandisation de la force de travail. Et que se construisent des collectifs de travail sur la base de droits partagés.

Commentaires

Les auteur-es: Michel Husson, Stéphanie Treillet, Louis-Marie Barnier, Danièle Linhart, Jacques Giron, Antoine Artous.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Travailler, quel boulot !

Travailler, quel boulot !

Anne Flottes

8,00 €

La santé n'a pas de prix

La santé n'a pas de prix

Hélène Adam

18,00 €

La valse des écrous

La valse des écrous

Stephen Bouquin

23,50 €