Révolution dans la guerre d'Espagne (1930-1939)

Collection : « Utopie Critique »

Auteur-e : Wilebaldo Solano

Parution : Mai 2016
Pages : 320
Format : 150 x 210
ISBN : 978-2-84950-501-4

18,00 €

11,00 €

Présentation

"Des hommes et des femmes ont lutté pour une espérance  : une société où la terre et les moyens de production seraient un bien commun, un monde où les classes sociales seraient abolies. Au cours de rares moments et en quelques  lieux, cet espoir est  devenu réalité », déclarait le cinéaste Ken Loach en 1995 pour présenter Land and Freedom. Prélude à la Deuxième Guerre  mondiale, la  guerre civile espagnole  a  contribué à révéler la face sanglante et contre-révolutionnaire du stalinisme. L’auteur, un des acteurs de l’immense épopée qui s’est jouée sur la terre d’Espagne de 1930 à 1939, nous raconte comment les peuples d’Espagne se sont soulevés pour affronter le soulèvement militaire franquiste.

Militant du Parti ouvrier d’unification marxiste (POUM)  – un parti révolutionnaire antistalinien –,  il nous invite à le suivre dans cette  guerre où la République affronte  le  fascisme  international  alors  même  que  dans  le   camp  républicain, les agents  de Staline  traquent et assassinent  –  c’est l’époque des  procès de Moscou –  les  trotskistes, les anarchistes, les poumistes et tous ceux qui se mettent en travers du chemin de la diplomatie de l’URSS. Alors que ses milices ouvrières combattent  sur  les  fronts d’Aragon et  de Madrid, que  des  communes  paysannes collectivisent  les  terres des  féodaux, les militants  du POUM sont arrêtés, assassinés, à Madrid à Barcelone et  au front. Fusillés par Franco et fusillés par Staline.
Andreu Nin, l’un des principaux dirigeants du POUM, et  dont l’auteur nous trace un portait vivant, est enlevé, enfermé dans un «checka» secrète, torturé – il doit avouer être un agent de Franco, ce qu’il ne fera pas – et assassiné. L’aide de l’URSS à la République a un prix: l’or espagnol qui part à Moscou, la domestication du processus révolutionnaire (pour ne pas déplaire aux intérêts britanniques et  français), l’élimination des des opposants et la destruction des conquêtes révolutionnaires.
Nourri par ses souvenirs, par son travail de recherche et par l’apport des archives soviétiques ouvertes après la chute du Mur de Berlin, le témoignage de l'auteur rappelle que la lumière doit encore être faite sur la politique du maître du Kremlin et de ses alliés.
Portraits, documents, notices et une riche iconographie complètent l’ouvrage.

Un moment historique qui aurait pu changer le cours de l’histoire.

 

Commentaires

Préface de Jean-René Chauvin et Patrick Silberstein.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Tant pis si la lutte est cruelle

Tant pis si la lutte est cruelle

Stéfanie Prezioso

0,00 €

Combattants juifs dans la guerre d'Espagne

Combattants juifs dans la guerre d'Espagne

Efraïm Wuzek

22,00 €

Guérillero contre Franco

Guérillero contre Franco

Francisco Martinez-Lopez

14,00 €