Écologie: une urgence syndicale

Collection : « Avant-première »


Parution : Décembre 2020
Pages : 192
Format : 160 x 240
ISBN : 978-2-84950-914-2

8,00 €

Présentation

Le chômage de masse, partie la plus visible et dramatique de la crise sociale, et la dégradation constante de la situation écologique de la planète ont une origine commune qui vient de loin : le système capitaliste, basé sur la recherche d’une croissance infinie au profit de quelques-un·es par l’exploitation des travailleur·euses et le pillage des ressources naturelles.
Le développement des interactions entre urgence climatique et justice sociale est plus que jamais nécessaire. On le voit avec la pandémie de Covid-19. Le syndicalisme a un rôle majeur à jouer pour que les transitions qui s’opéreront se fassent dans le sens d’une transformation, écologique et féministe de la société.
Cette livraison des Utopiques montre l’implication à l’œuvre du mouvement syndical, et celle de l’Union syndicale Solidaires en particulier, même s’il reste beaucoup à faire et qu’il existe toujours des difficultés et des résistances.
L’ouvrage aborde l’évolution du mouvement social écologiste en France qui s’est renforcé et rajeuni fortement ces dernières années. La place de l’écologie dans le projet de transformation sociale est interrogée en soulignant l’importance du dépassement des postures pour aller vers une prise en compte en profondeur de l’écologie dans l’action syndicale.
Il faut, par exemple, poser la question de l’alimentation et de l’emploi dans le secteur agro-alimentaire.
Il s’agit également d’une réflexion sur l’articulation avec les autres combats du syndicalisme contre l’exploitation et les dominations, notamment avec l’exemple de l’éco-féminisme.
L’approche écologiste pousse à réfléchir à la globalité du processus de production. C’est ce qui sera illustré dans un article sur la dématérialisation, l’usage de l’énergie et des matières premières, à partir de l’exemple des smartphones.
Privatisation de la forêt, lutte contre la ligne à grande vitesse Lyon-Turin et retour sur l’incendie de Lubrizol (Rouen) permettent d’aborder la participation du syndicalisme aux luttes écologistes.
La prise en compte des urgences écologiques impose au syndicalisme d’assumer la nécessaire reconversion de certains secteurs : des syndicalistes de l’industrie, la chimie ou du transport aérien évoquent ces questions.
Enfin, pour que le passé nourrisse notre présent et notre avenir, sont évoquées les contributions d’André Gorz et Cornélius Castoriadis dans la seconde moitié du siècle passée, des luttes syndicales et environnementales dans l’Espagne de Franco ou l’engagement écologique de la CFDT des années 1970-1980.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Écologie et socialisme

Écologie et socialisme

Michael Löwy

17,50 €

L'urgence écologique vue du Sud

L'urgence écologique vue du Sud

Bernard Duterme

13,00 €

Le vivant entre science et marché

Le vivant entre science et marché

Jeanne Guespin-Michel

18,50 €

Marx et l'appropriation sociale

Marx et l'appropriation sociale

Antoine Artous

7,50 €