Guide du Soissons colonial

Collection : « Arguments et mouvements »

Auteur-e : Dominique Natanson

Parution : Décembre 2020
Pages : 56
Format : 115 x 190
ISBN : 978-2-84950-906-7

5,00 €

Présentation

L’ouvrage se présente comme un dictionnaire des rues de Soissons, qui aborde la biographie des­ ­personnages ­choisis par les élus municipaux sous l’angle de leur rapport avec le colonialisme : des massacreurs, des théoriciens du colonialisme, des politiques mêlés à la colonisation. Et, à côté, quelques antiracistes et quelques anticolonialistes.
À Soissons, l’étude des noms de rues révèle des strates d’histoire, autant de couches et de sédiments mémoriels semblables aux couches sédimentaires superposées, qui ­constituent­ les plateaux et les replats du Soissonnais. Chaque génération ajoute les noms de ses « héros » du moment et cela ­aboutit à une stratification réactionnaire, raciste, sexiste, mêlant des noms dus à l’histoire locale à ces « gloires » discutables du récit républicain, au temps de l’empire colonial.
Mais la ville a changé ! Les horreurs du colonialisme ne recueillent plus l’assentiment presque général, comme au temps où les Soissonnais·es prenaient le train pour aller visiter les « zoos humains » de ­l’Exposition coloniale.
Notre ville appartient à tout le monde et pas à une clique de nostalgiques de généraux et de maréchaux colonialistes.

Oui, le général Mangin, le « libérateur de Soissons » en 1918, était un massacreur, théoricien de l’utilisation des troupes coloniales, la « force noire », pour mener une guerre où les colonisé·es, sans droits, n’avaient rien à gagner.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Guide du Paris colonial et des banlieues

Guide du Paris colonial et des banlieues

Collectif

8,00 €

Guide du Bordeaux colonial

Guide du Bordeaux colonial

Collectif

10,00 €

Transmettre les passés

Transmettre les passés

Marie-Claire Hoock-Demarle

20,50 €

Violence et colonisation

Violence et colonisation

Claude Liauzu

17,50 €