Des classes dangereuses à l'ennemi intérieur

Capitalisme, immigrations, racisme : une contre-histoire de la France

Collection : « Avant-première »

Auteur-e : Saïd Bouamama

Parution : septembre 2021
Pages : 500
Format : 150 x 210
ISBN : 978-2-84950_960-9

25,00 €

Présentation

« L’“immigré” fonctionne […] comme un extra­ordinaire analyseur des régions les plus obscures de l’inconscient. » C’est par cette citation de Pierre Bourdieu que s’ouvre cet ouvrage, qui se propose de contribuer à écrire une contre-histoire de la France au prisme des immigrations et du racisme, constitutifs de son identité.
Des premières immigrations au 19e siècle, à l’islamophobie et aux accusations de « communautarisme » et de «séparatisme», en passant par les Trente Glorieuses et la guerre d’Algérie, Saïd Bouamama propose une large réflexion historique sur les liens entre race, immigrations et construction nationale.
« Les questions liées à l’immigration, à ses héritiers français et aux quartiers populaires sont au cœur de la bataille pour l’hégémonie culturelle relancée de manière offensive par la classe dominante depuis le tournant ultralibéral de la décennie 1980. La bataille idéologique est incessante, prend sans cesse de nouveaux visages. Elle prend en premier lieu la forme de la diffusion de “nouvelles théories”  – grand remplacement, choc des civilisations, crise migratoire – dont le point commun est d’acclimater l’opinion publique à une approche culturaliste des faits sociaux et ainsi d’invisibiliser les causes sociales et économiques de réalités données.
Elle se concrétise en second lieu par des discours polémiques, dont le double point commun est la production d’une peur sociale, d’une part, et la désignation d’un ennemi porteur d’un péril pour notre sécurité, pour la République, pour la laïcité, pour le droit des femmes, etc., d’autre part. L’objectif de ce livre est de contribuer à la riposte contre cette interprétation fallacieuse de l’histoire et du présent. Il s’agit en premier lieu de resituer les questions dans leurs véritables cadres – historiques, économiques, politiques. Il s’agit en second lieu, par un travail de remise en perspective historique et d’analyse critique, de déconstruire les principales polémiques initiées par les idéologues des classes dominantes : intégration et assimilation, seuil de tolérance, communautarisme et séparatisme, islamo-gauchisme, etc.»

Des premières immigrations au 19e siècle à la loi séparatisme et aux violences policières, une somme qui donne à lire une contre-histoire de France.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Dictionnaire des dominations

Dictionnaire des dominations

Collectif Manouchian

15,00 €

« Planter du blanc »

« Planter du blanc »

Saïd Bouamama

15,00 €

Islamophobie et judéophobie

Islamophobie et judéophobie

Ilan Halevi

15,00 €

Sociologie du racisme

Sociologie du racisme

Véronique De Rudder

22,00 €