Cellatex, quand l'acide a coulé

Collection : « Le Présent Avenir »

Auteur-e(s) : Christian Larose, Maurad Rabhi

Parution : Mars 2001
Pages : 174
Format : 165 x 230
ISBN : 2-913165-44-3

12,00 €

Présentation

Juillet 2000. Cellatex. Givet. Ardennes. Cent cinquante-trois ouvriers et ouvrières occupent leur entreprise où sont entreposés 56000 litres d'acide sulfurique, 90 tonnes de soude forte, 46 tonnes de sulfure de carbone.
Classée type 4, «risque Seveso», l'usine est une véritable bombe au milieu de la ville. Spoliés, humiliés par des groupes industriels sans foi ni loi, les 153 se réfugient dans leur usine comme dans un bunker pour y mener une lutte sans merci contre l'abandon et l'indifférence. Le dos au mur, oubliés de tous au fond de la pointe ardennaise déchirée par la désindustrialisation, ils menacent de tout faire sauter. Le 17 juillet, ils passent à l'action et font couler l'acide.
Militant syndical expérimenté, Christian Larose nous livre ici son carnet de bord et nous fait revivre, jour après jour, la dureté et la brutalité de ce conflit qu'il a vécu de l'intérieur. Traçant le portrait des Cellatex, il nous fait partager leurs incertitudes et leur détermination, leurs angoisses et leurs aspirations. Il nous fait assister en ligne directe aux négociations avec la ministre du travail, Martine Aubry. Il nous livre aussi ses impressions, ses certitudes et ses doutes. Abondamment documenté, ce livre est le récit chaleureux d'une désespérance qui conduit à la lutte et la solidarité. Il va sans dire que la lutte des Cellatex s'inscrit pleinement dans l'histoire d'un mouvement ouvrier où le combat pour la dignité et pour le droit à l'existence, est une constante.

Ce livre est l'histoire d'une révolte ouvrière qui sent le souffre mais qui a l'odeur de l'avenir.

 

Commentaires

Préface de Bernard Thibault.
Ont participé à ce ouvrage Sophie Béroud, René Mouriaux, Maurad Rabhi.

Les droits d'auteurs de ce livre ont été reversés à l'Association des anciens salariés de Cellatex qui a pour but de les rassembler pour les aider à retrouver un emploi et pour imposer une réindustrialisation de la Pointe de Give (Association des anciens de Cellatex, Maison de la Soie, route de Bon-Secours, 08600 Givet).

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Syndicalement incorrect !

Syndicalement incorrect !

Annick Coupé

18,50 €

La valse des écrous

La valse des écrous

Stephen Bouquin

23,50 €