Bandung

Chronique d'un monde en décolonisation

Collection : « Avant-première »

Auteur-e : Richard Wright

Parution : Septembre 2021
Pages : 250
Format : 150 x 210
ISBN : 978-2-84950-947-0

20,00 €

Présentation

Reportage, carnet de voyage, exploration littéraire des forces « tectoniques » de la race et de la religion dans un monde en pleine ébullition, récit par une grande plume de la littérature américaine d’un grand moment de la vague des décolonisations, du choc avec les puissances impérialistes et le capitalisme, chronique sensible des effets de la colonisation et du racisme sur les corps et les esprits : Bandung est tout cela et bien plus encore.
Amzat Boukari-Yabara, qui signe une riche préface retraçant la trajectoire politico-littéraire de Richard Wright et mettant Bandung en perspective, en livre la présentation suivante : « Après un séjour en Espagne puis un réveillon passé à Paris avec Padmore et un petit groupe de militants vietnamiens, Richard Wright découvre en janvier 1955 un encart dans un journal qui annonce la tenue d’une conférence réunissant 29 nations d’Afrique et d’Asie à Bandung, en Indonésie, en avril 1955. Wright est convaincu que cet événement représente “quelque chose de nouveau” dans l’histoire des relations internationales, et que cette rencontre inédite, qui va au-delà des clivages habituels entre le capitalisme et le communisme, ou la droite et la gauche, peut déboucher sur une reconfiguration du monde contestant la bipolarisation issue de la “guerre froide”. »
Comment « un autre monde », pense-t-on à l’Ouest, pourrait-il s’organiser en dehors de l’orbite occidentale, si ce n’est dans l’orbite soviétique ? Quelle est la légitimité de ce rassemblement de nations aussi différentes les unes des autres sur le plan historique, politique, économique, culturel ou religieux ? Comment les seules caractéristiques de la « couleur de peau » ou du passé colonial peuvent-elles sérieusement fonder une coopération entre ces nations ? Étrangement, les États-Unis, une puissance occidentale qui fonctionne pourtant sur le principe de la ségrégation raciale, n’apprécient guère de voir pour la première fois des peuples « de couleur » se réunir en dehors de sa présence. Ainsi, en tant que seul journaliste de nationalité américaine accrédité par les organisateurs pour suivre officiellement la conférence, l’objectif de Wright est d’en donner une autre vision, différente des critiques négatives relayées par la presse occidentale.

La naissance du Mouvement des non-alignés lors de la conférence de Bandung, en 1955, sous la plume du grand écrivain américain Richard Wright.

Commentaires

Préface: Amzat Boukhari-Yabara.