Violences et colonisation

Collection : « Histoire : enjeux et débats »

Coordinateur : Claude Liauzu

Parution : Juillet 2003
Pages : 216
Format : 150 x 215
ISBN : 2-84797-061-4

17,50 €

Présentation

Non, les guerres coloniales ne sont pas finies! Quatre procès concernant celle d'Algérie les rappellent à notre bon souvenir en 2003, dont le procès du général Maurice Schmitt, ancien chef d'état-major des armées entre 1987 et 1991, mis en cause par deux Algériens, anciens militants du FLN, pour son attitude pendant la bataille d'Alger.
Ce livre a pour origine la volonté de ne pas s'enfermer dans la répétition indéfinie des guerres de mémoires, dont les protagonistes – au nom de leurs souffrances et sous prétexte de l'honneur de la France – empêchent un travail de mémoire. Or ce travail, désormais possible, est plus que jamais indispensable pour faire reculer les xénophobies et le spectre du conflit de civilisation. Pour clore ce chapitre, il faut cesser des combats d'arrière-garde qui persistent à nier l'évidence. Le but de cet ouvrage est d'expliquer la violence coloniale, d'en rechercher les origines dans les conquêtes, des siècles d'esclavage, le racisme colonial. Quantité de témoignages ont établi la réalité et la gravité de la violence des guerres coloniales, ceux des défenseurs des droits de l'homme dès le début de la guerre, ceux du contingent et de militaires de carrière tels de Bollardière. Récemment, le général Aussaresses et le général Massu ont reconnu les faits.
Les souvenirs des anciens du contingent ne laissent pas place au doute qant à la «nécessité» de faire parler pour protéger les civils. Le géénral Massu lui-même a reconnu sa faiblesse en admettant l'inefficacité de la torture.

La colonisation est notre passé commun. Cet héritage doit être assumé, partagé.

Commentaires

Avertissement: Une contribution de cet ouvrage est consacrée à René Vautier qui s'est engagé aux côtés de peuples colonisés. René Vautier s'est depuis engagé au côté de Roger Garaudy, coupable des délits de contestation de crime contre l'humanité et dont les propos ont été de nature négationniste. Ce n'est pas ce dernier engagement que nous avons voulu retenir dans cet ouvrage. En effet les éditions Syllepse combattent dans leurs choix éditoriaux toutes les formes de négationnisme qu'elles viennent de l'extrême droite, de l'ultra gauche ou d'ailleurs.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Algérie 1956 : Pacifier. Tuer

Algérie 1956 : Pacifier. Tuer

Jean Martin

10,50 €