Trotsky n'est pas coupable

Contre-interrogatoire (1937)

Collection : « L'actualité »

Coordinateur : Commission Dewey

Parution : Septembre 2018
Pages : 584
Format : 150 x 210
ISBN : 978-2-84950-565-6

25,00 €

Présentation

En août 1936, le monde stupéfait découvre les premiers procès de Moscou. Accusés des pires crimes, certains des principaux dirigeants de la révolution d’Octobre seront exécutés. Pourtant, le principal coupable, celui qui a tout organisé, selon le procureur Vychinski, est absent, chassé d’URSS quelques années plus tôt et privé de sa citoyenneté soviétique. Léon Trotsky, le fondateur de l’Armée rouge, est en exil au Mexique.
Il aurait été, tour à tour et depuis longtemps, un agent de la Gestapo, du Mikado japonais et de l’état-major militaire français. Il aurait été l’organisateur de sabotages et d’assassinats en URSS.
Une commission internationale conduite par le philosophe américain John Dewey va mener une contre-enquête. Elle recueille des témoignages et vérifie la solidité des accusations. En avril 1937, elle se rend à Coyoacán où réside Trotsky pour l’interroger. Le vieux militant bolchevique répond aux questions et revient sur l’histoire de la Révolution russe et son funeste destin, sur sa vie depuis ses premiers engagements politiques, sa rencontre avec Lénine et le déroulement de la révolution d’Octobre.
Il nous livre aussi son témoignage et ses analyses sur la dégénérescence bureaucratique de l’URSS. Il détaille le fonctionnement de l’appareil policier de Staline et le déroulement des procès Moscou. Sous le feu des questions de la commission, il met en pièces les accusations et démontre les invraisemblances des faits allégués.
Trois ans avant son assassinat par un agent de Staline, il nous propose sa part de vérité. Dans ces pages du contre-interrogatoire de la commission, Trotsky nous livre le témoignage vivant d’un acteur de premier plan du déroulement tumultueux de l’Histoire de la première partie du 20e siècle.

Publié en 1938, ce document est resté inédit en français.
 

Lors de la 13e et dernière session de son audition, Trotsky a fait une longue déclaration que nous proposons ici en libre accès ( fichier PDF) et qui n’a pas été reproduite dans Trotsky n'est pas coupable consacré aux comptes-rendus de la commission Dewey.

Trotsky-n-est-pas-coupable-13e-session.pdf

 

Commentaires

Coédition Page 2 (Lausanne)

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

Dissident dans la révolution

Dissident dans la révolution

Susan Weissman

25,50 €

Contre le fascisme

Contre le fascisme

Léon Trotsky

25,00 €

Le dernier combat de Lénine

Le dernier combat de Lénine

Moshe Lewin

16,00 €

Russie / URSS / Russie

Russie / URSS / Russie

Moshe Lewin

20,00 €