Porto Alegre : voyage en alternative

Auteur-e : Martine Hassoun

Parution : octobre 2001
Pages : 128
Format : 120x170
ISBN : 2-907993-59-1

7,10 €

Présentation

Depuis le 1er Forum social mondial, Porto Alegre est connu pour son budget participatif. Mais qui sait que cet outil est aussi celui qui justifie une autre prise en charge de l'exclusion : des enfants des rues aux chômeurs en passant par les habitants des favelas et les travestis? La capitale du Rio Grande do Sul est plus que la capitale mondiale d'une gestion municipale alternative. Elle est celle où «citoyenneté» rime avec «autogestion», celle où un gouvernement régional tente aussi d'imaginer « une autre police ». À Porto Alegre, la démocratisation de la vie municipale est un tout qui, de l'économique au social, espère inclure tous ceux que l?économie libérale rejette. Cette politique est aussi l'œuvre d'un ensemble d'acteurs politiques, sociaux et religieux que Martine Hassoun a rencontrés.

Un surprenant carnet de voyage, abondamment illustré, au pays de l'alternative au libéralisme.

Commentaires

« Comment caractériser l'expérience que nous menons depuis plus de douze ans à Porto Alegre et maintenant à l?échelle de tout l?État du Rio Grande do Sul ? Nous n'avons pas fait la révolution, non que nous n'espérions la faire ! Je dirais que nous avons fait la démonstration qu'il est possible de transformer radicalement la conception de l'administration du pays. Qu'il est possible d'inventer une alternative à la démocratie formelle. Nous n'avons pas répondu à tous les problèmes que pose le système capitaliste, nous avons montré qu'il est possible de créer un espace véritablement démocratique. […] Nous avons simplement expérimenté une méthode critique du système représentatif et nous avons fait la preuve que ce ne sont pas seulement les présidents, les maires, les employeurs qui peuvent construire et diriger, mais que la population aussi est capable de s'inventer une histoire. »
Raul Pont, ancien maire de Porto Alegre