Le mouvement ouvrier provençal à l’épreuve de la Grande Guerre

Collection : « Histoire : enjeux et débats »

Coordinateur : Gérard Leidet

Parution : Novembre 2015
Pages : 344
Format : 150 x 210
ISBN : 978-2-84950-488-8

20,00 €

Présentation

Les commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale se sont achevées. Vous aurez cherché, presque vainement, dans les propositions de célébrations, conférences et autres offres éditoriales, l’évocation du dilemme tragique que la guerre a posé au mouvement ouvrier : soutien ou opposition à l’Union sacrée. De la même façon, tant les prises de positions internationalistes, les combats pacifistes que les luttes sociales n’ont été guère visibles.
Fruit d’un travail collectif, ce livre prolonge et enrichit par une sélection de textes et de documents iconographiques les travaux d’un colloque qui s’est tenu aux Archives départementales de Marseille, le 14 novembre 2014. Les auteurs, historiens, enseignants et militants associatifs rassemblés par l’association «Provence, mémoire et monde ouvrier» et le Centre international de recherches sur l’anarchisme ont conjugué leurs efforts afin de confronter leurs questionnements et leurs analyses sur cette rupture majeure que fut la Grande Guerre pour le mouvement ouvrier.
Après de stimulantes synthèses au plan national, l’ouvrage fait revivre les acteurs politiques, syndicaux et pacifistes de cette histoire de l’arrière et offre au lecteur un éclairage régional saisissant. Le lecteur participera ainsi à quelques-uns des débats qui ont agité les consciences ouvrières et citoyennes avant et pendant la Grande Guerre.

 

Commentaires

Parmi les auteurs Jacques Girault : Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris 13. Frédéric Grossetti : Professeur d’histoire géographie au lycée Antonin Artaud de Marseille. Rémi Fabre : Professeur émérite d’histoire contemporaine, il prépare Les pacifistes en France aux 19e et 20e siècles (Tallandier). Yves Humann : Colonel honoraire, Félibre, professeur de provençal. Guillaume Davranche : Auteur de Trop jeunes pour mourir. Ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914) (Libertalia). Vincent Chambarlhac : Maître de conférences à l’Université de Bourgogne. Loïc Le Bars : Professeur d’histoire-géographie, il a publié Première Guerre mondiale : Le pacifisme des instituteurs syndicalistes (Le Croquant, 2015) et La Fédération unitaire de l’enseignement (1919-1935) (Syllepse, 2005). Gérard Leidet : Professeur des écoles retraité, président de Promémo. Françoise Morel-Fontanelli : Conseillère principale d’éducation. Gérard Pio : Libraire. Après des études d’histoire et des recherches sur le bassin minier de Provence, il a publié Mines et mineurs de Provence (Clair obscur, 1984). Bernard Régaudiat : Professeur honoraire d’histoire-géographie (lycée Antonin Artaud et Marseilleveyre), secrétaire de Promémo. Jean-Louis Robert : Professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris 1-Sorbonne. Stéphane Sirot : Historien, enseigne l’histoire politique et sociale du 20e siècle à l’Université de Cergy-Pontoise. Nicolas Viant : Enseigne les lettres, l’histoire et la géographie dans un lycée professionnel, il travaille sur l’histoire de la Bourse du travail de Marseille.

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

L'unité syndicale en France

L'unité syndicale en France

Pierre Cours-Salies

20,00 €

Les réfractaires à la guerre d'Algérie (1959-1962)

Les réfractaires à la guerre d'Algérie (1959-1962)

Erica Fraters

20,00 €

La Fédération unitaire de l'enseignement

La Fédération unitaire de l'enseignement

Loïc Le Bars

35,50 €

Le chemin de la trahison

Le chemin de la trahison

André Lorent

0,00 €