De l'anarchie comme battements d'ailes

LES PIGEONS DE LA GRANDE GUERRE (tole 2)

Collection : « Libre Espace »

Auteur-e : Armand Gatti

Parution : Décembre 2001
Pages : 80
Format : 105 x 170
ISBN : 2-913195-68-0

10,00 €

Présentation

La famille Uccello (autrement dit, celle d'Armand Gatti) continue de nous être dévoilée. Gatti a précisé récemment sa conception du Verbe qui doit ressembler à ce que devrait être la vie, un mouvement sans entrave d'aucune sorte.
Dans De l'anarchie comme battements d'ailes, l'oiseau est à la fois le modèle qui incarne cette revendication à la liberté et l'image qui structure le recueil. Armando déclare ici que «On dit que la prolétaire a toujours été un pigeon.» Une fraternité de fait entre le balayeur et le pigeon abattu. Solidarité et lutte, poing gauche levé. Armando et son chien vont arrêter le Grand Prix automobile de Monaco ; ils feront des «repas verticaux», repas imaginés pour pallier les assiettes vides et les rétorsions de salaires.
Besoin de s'envoler: maladie des Collines avec une seule issue, la route des frères Uccello, tous morts jeunes – et Armando les as rejoints dans cette mort-là.

Armando déclamera Kronstadt à Monaco et en retour il recevra le «repos vertical», celui qu'on fait en fermant les yeux.

 

Commentaires

Illustration de Raymond  Moretti.