Révolution et contre-révolution en Chine maoïste

Collection : « Avant-première »

Auteur-e : Elliott Liu

Parution : Octobre 2017
Pages : 232
Format : 115 x 190
ISBN : 978-2-84950-600-4

10,00 €

Présentation

En Chine, sous l’ombre tutélaire de Mao, les drapeaux rouges flottent sur un capitalisme débridé, corrompu et féroce.
L’immense Chine est autant saturée de corruption que de pollution. Comment expliquer cet impossible paradoxe issu d’une révolution communiste ? Pour Elliott Liu, il faut remonter aux sources de la formation du Parti communiste. Fortement imprégné de l’idéologie stalinienne, dont il ne se déféra jamais, Mao a conçu dès l’origine le « socialisme » comme une forme de capitalisme d’État où le Parti serait le médiateur unique des contradictions de la société chinoise.
L’ouvrage examine la formation idéologique du Parti communiste et les différentes étapes de sa longue marche vers le pouvoir qu’il exerce sans partage depuis 1949. Durant la guerre de libération, les premiers signes d’un maoïsme tout à la fois autoritaire et opportuniste apparaissent : l’émancipation des femmes (« la moitié du ciel » selon Mao) est bridée et reléguée au second plan pour ne pas bousculer la société paysanne patriarcale qui constitue la base sociale de la révolution ; les prises de terres des paysans qui veulent accomplir leur réforme agraire est freinée et entravée pour ne pas perdre l’appui de l’aristocratie foncière alliée au Parti communiste.
Cependant, la lente construction de ce nouveau capitalisme d’État ne va pas sans contradictions violentes dont la « Révolution culturelle » est le paroxysme, notamment en 1967 lors de la Commune de Shanghai qui vit l’irruption d’un violent mouvement de la classe ouvrière disputer à la bureaucratie parasitaire sa position dirigeante. Dans sa lutte contre d’autres fractions bureaucratiques, après en avoir appelé à la mobilisation de la toute jeune classe ouvrière et de la paysannerie, Mao les abandonne et les réprime violemment.
La défaite de ce mouvement indépendant, qui portait cependant des illusions sur la nature du pouvoir maoïste, signera l’accélération des réformes pro-capitalistes, notamment sous l’ère de Deng Xiaoping, dont la Chine d’aujourd’hui est le produit.

Un livre qui propose des clés pour comprendre la Chine d’aujourd’hui, devenue un acteur de premier plan du capitalisme mondialisé

Autres ouvrages à découvrir dans le même thème

La Chine : un capitalisme bureaucratique

La Chine : un capitalisme bureaucratique

Au Loong Yu

10,00 €

Le socialisme est (a)venir

Le socialisme est (a)venir

Tony Andréani

22,50 €

Les deux âmes du socialisme

Les deux âmes du socialisme

Hal Draper

18,50 €