Eugène Péaud, un syndicaliste révolutionnaire

Collection : « Livres épuisés ou indisponibles »

Auteur-e : Loïc Le Bars

Parution : septembre 2007
Pages : 144
Format : 15x21,5
ISBN : 978-2-84950-14-05

Présentation

Eugène Péaud est particulièrement représentatif de cette couche de militants qui n'ont pas souhaité, ou n'ont pas pu devenir, des dirigeants nationaux mais qui n'en possédaient pas moins une envergure intellectuelle et une capacité d'analyse leur permettant de prendre des initiatives et d'infléchir une orientation décidée à Paris. C'est ainsi que la faiblesse du mouvement ouvrier vendéen, son isolement dans un environnement politique hostile, amena Eugène Péaud à combattre en toutes circonstances pour l'unité des organisations ouvrières et démocratiques, même quand cela ne correspondait pas vraiment, en février 1934 notamment, aux stratégies mises en œuvre par les états-majors parisiens.
Cette catégorie de militants constitue pour une grande part ce «levier méconnu de l'histoire» qu'évoqua l'historien Jean Maitron.

Cet ouvrage se veut une contribution modeste à cette entreprise visant à redonner vie à ce «peuple militant» qui a fait et qui fait toujours de la politique autre chose que le champ clos des ambitions personnelles.